La période de RFP (Recrutement-Formation-Passation) constitue une phase clé de tout mandat au sein d’une Junior-Entreprise. Le mandat sortant choisit les nouveaux administrateurs pour le mandat à venir, et réalise un bilan de son année.

La première phase du RFP consiste à faire connaître EjC auprès des nouveaux étudiants de première année par une présence et une communication stratégique lors des divers événements de rentrée (présentation d’EjC et de ses pôles en amphithéâtre, distribution de goodies, participation au WEI, organisation de goûters). Il s’agit de rendre visible EjC le plus possible auprès des étudiants de l’Ensai. C’est une première approche déterminante qui conditionne la réussite des étapes suivantes.
La deuxième phase repose sur l’organisation de sept semaines de formation par le mandat sortant pour les étudiants désireux d’intégrer EjC. Cette phase essentielle permet de repérer les étudiants les plus motivés, assidus et déterminés à s’engager au sein d’EjC et a fortiori dans le mouvement des Junior-Entrepreneurs. C’est également au cours de cette phase que le mandat sortant transmet son savoir et son expérience aux « Pious-Pious ». A titre indicatif, 42 étudiants ont suivi les formations d’EjC cette année.
La qualité de ces formations est primordiale pour la pérennité d’EjC puisqu’elles fournissent les compétences de base pour intégrer notre Junior.
La troisième phase s’inscrit dans la continuité des deux autres et se termine par l’annonce de la nouvelle équipe d’EjC. Les candidats doivent prendre part à un examen qui vise à contrôler leurs connaissances en cadre légal. Le cadre légal est un ensemble de textes qui définit le fonctionnement des Juniors. Il impose également des règles permettant la défense du statut dérogatoire des Junior-Entreprises.
En plus de ce test de cadre légal, chaque pôle d’EjC propose un test écrit ou un projet à réaliser, suivi d’un entretien oral (appuyé d’un CV et d’une lettre de motivation) pour choisir les nouveaux administrateurs. C’est l’occasion d’apprécier pleinement le profil de tous les candidats et de sélectionner ceux qui répondent au mieux aux exigences de la vie en Junior-Entreprise. Cette année, 31 candidats ont passé les examens. 18 places étaient à pourvoir au lieu de 16 comme il en était coutume. En effet, les volontés d’expansion d’EjC ont entrainé l’ouverture de deux postes supplémentaires au sein du pôle Développement commercial qui compte désormais 6 membres.
L’annonce de la constitution du nouveau mandat d’EjC marque le début du double-mandat. C’est une période pendant laquelle le mandat sortant conseille le mandat entrant, via notamment le book de passation, la réalisation de permanences communes et de conseils d’administration en présence des deux mandats. Cette période est également marquée par l’audit-conseil blanc effectué par les Alumni d’EjC, qui permet de préparer l’audit-conseil de la CNJE (Confédération Nationale des Junior-Entreprises) et d’échanger avec les anciens administrateurs de notre Junior. L’audit-conseil se déroule pendant la phase de passation des Juniors, avec les deux mandats. La phase d’audit correspond à la validation par les auditeurs-conseils du fonctionnement interne de la Junior. Cette phase comprend, notamment, un test oral qui vise à examiner les connaissances du nouveau mandat sur le cadre légal et le mouvement des Junior-Entreprises. La phase conseil correspond à un échange d’expérience. Cette phase est l’occasion pour EjC de prendre conscience des améliorations à apporter à la structure, et cela grâce aux conseils de la CNJE qui nous accompagne dans notre développement.
La cérémonie de passation marque le passage de témoin entre l’ancienne et la nouvelle équipe d’EjC. Le mandat sortant présente ses résultats et le bilan de son année à l’administration de l’école, aux consultants, au mandat entrant, aux partenaires premiums de la CNJE (BNP Paribas, Alten, EY, Engie) et aux JER (Junior-Entreprises Rennaises). En ce qui concerne le bilan de l’année 2018, celui-ci est plus que positif avec 15 études signées, 25 consultants recrutés, un chiffre d’affaires de 47 190€ et la sanction « Satisfaisant » obtenue pour la cinquième année consécutive lors de l’audit-conseil de la CNJE.

Pour finir, l’équipe du mandat 2019 reprend le flambeau avec motivation et détermination, et est prête à écrire une nouvelle page, brillante, d’Ensai junior Consultant.